Résidence d'Amina Zoubir, du 13 septembre au 13 octobre 2010


AMINA ZOUBIR est une jeune artiste algéroise née en 1983. Elle sera accueillie en RÉSIDENCE À VIDÉOCHRONIQUES DU 13 SEPTEMBRE AU 13 OCTOBRE 2010 en vue de travailler sur quelques-uns de ses projets vidéo en cours. Cette résidence avait initialement été programmée dans le cadre d'un partenariat avec l'association marseillaise AFLAM, en écho à la manifestation "Cinéma(s) d'Algérie" qui s'est déroulée entre le 5 novembre et le 6 décembre 2009.

Diplômée de l'École des Beaux-Arts d'Alger et titulaire d'un Master "Théorie et pratique de l’Art contemporain et des nouveaux médias", elle est actuellement doctorante à l'Université de Paris 8.

Les multiples workshops et autres résidences auxquels Amina Zoubir a déjà participé lui ont par ailleurs offert l'opportunité de côtoyer de nombreux artistes ou réalisateurs confirmés, évoluant dans des champs très variés (Kader Attia, Stéphane Broc, Mounir Fatmi, Thomas Hartwell, Katia Kameli, Carlos Rodriguez-Méndez, Andreas Rost...). Cette ouverture se ressent autant au plan des pratiques auxquelles elle fait appel (photographie, vidéo d'art, documentaire, installation, etc.) que des contenus qu'elle convoque, teintés d'une réflexion sur la condition féminine qui met plus largement en tension la pratique de l'art et des questions de société.
Pour en savoir plus :

• Site Internet d'Amina Zoubir

De Marseille à Damas, de femmes en films, Bref #94, septembre 2010


C'est Marc Mercier, cette fois, qui reviens dans le dernier numéro de BREF sur l'exposition de LYDIE JEAN-DIT-PANNEL à VIDÉOCHRONIQUES, dans un article de deux pages croisant les œuvres de plusieurs femmes rencontrées entre Marseille et Damas (MÉLANIE TERRIER, IMAN HASBANI, NISRINE BOUKHARI...). Pour le lire (format pdf), cliquez sur l'image ci-dessous.