Midnight Movies : Art & culture trash


Dans le cadre des soirées "rdv/rdc" initiées sur place par l'artiste Frédéric Vaësen, Edouard Monnet est invité à l'École Supérieure d'Art de Cambrai pour y présenter les activités de Vidéochroniques ainsi qu'une sélection d'œuvres filmées regroupées sous l'intitulé Midnight Movies : Art & culture trash.

Midnight Movies : Art & culture trash

Mardi 12 février 2008 à 18h
Ecole Supérieure d'Art , 7 rue du Paon, 59400 Cambrai


En s'appuyant sur des extraits de films et de vidéos exemplaires, cette intervention a pour objet de montrer que des travaux qualifiés de provocants, iconoclastes, choquants ou agressifs servent bien souvent des motivations extrêmement constructives. Au delà du reflet significatif mais peu flatteur d'elle-même qu'elles adressent à la société, elles constituent essentiellement des gestes d'émancipation et de libération qui s'opposent au courant dominant et qui relaient, sur le terrain esthétique, bon nombre de débats philosophiques et de combats politiques : féminisme, lutte contre l'exclusion, contre les discriminations raciales, émancipation homosexuelle etc.

Le terme "midnight movies" désigne des films diffusés lors de séances tardives par certains cinémas, en raison de leurs contenus polémiques et/ou de leur potentiel limité en matière d'audience.


Réservée aux étudiants de l'école, cette présentation réalisée essentiellement à partir d'éléments accessibles via Internet ou issus du fonds documentaire de l'association fait appel aux œuvres de :

Luis Buñuel & Salvador Dali : Un chien Andalou
1929, France, 16'
Paul Morrissey : Like Sleep
1964, États-Unis, 11'34
Yoko Ono : Four
1967, États-Unis, 15'
Ulrike Rosenbach : Sorry Mister
1974, Allemagne, 10'
Richard Kern : My Nightmare
1993, États-Unis, 5'50
Samuel Rousseau : Super jet
1996, France, 1'24
Steven Cohen : Crawling... Flying
1999, Afrique du Sud, 37'45
Christian Marclay : Guitar Drag
2000, États-Unis, 14'
Carole Monterrain : À vos marques (Nike)
2002, France, 2'30
Paul McCarthy : WGG Test
2003, États-Unis, 5'20

Pour plus de détails concernant les œuvres, cf. le programme en pdf.


Le film de Yoko Ono est distribué par Light Cone (Paris) au sein d'une anthologie des films Fluxus, par ailleurs éditée en vidéo par Re:Voir. La vidéo d'Ulrike Rosenbach est distribuée par Montevideo (Amsterdam). La vidéo de Steven Cohen est distribuée par Heure Exquise! (Lille). La vidéo de Paul McCarthy est distribuée par Electronic Arts Intermix (New York).

Les œuvres de Steven Cohen, Eric Duyckaerts, Paul McCarthy, Carole Monterrain, Paul Morrissey, Yoko Ono et Samuel Rousseau diffusées dans le cadre de cette programmation sont disponibles au sein du centre de documentation de Vidéochroniques. Elles peuvent être visionnées dans nos locaux, sur rendez-vous.

Le lecteur ci-dessous (source : YouTube) compile certains des films présentés au cours de cette intervention (Luis Buñuel & Salvador Dali, Yoko Ono, Paul McCarthy).


La vidéo de Christian Marclay peut être consultée via le lecteur ci-dessous (source : Google Video).

Les Residents et la "Freack Scene"


L'association Vidéochroniques est invitée à concevoir et présenter plusieurs séances dans le cadre des Journées Cinématographiques Dionysiennes, organisées par le cinéma l'Écran, dont la huitième édition intitulée Combat Rock se déroule à Saint-Denis (93) du 6 au 12 février 2008.

Les Residents et la "Freack Scene"

Lundi 11 février 2008 à 18h45
Cinéma l'Écran, place du Caquet, 93200 Saint-Denis
(M° ligne 13 arrêt "Basilique de Saint Denis")




Ce programme dédié aux Residents et à leur label Ralph Records (avec les groupes Tuxedomoon, Snakefinger, Yello, MX-80 Sound et Renaldo & the Loaf) est présenté en première partie d'une séance également consacrée à Joy Division. Les "clips" peu conventionnels qui le composent, pour la plupart réalisés par Graeme Whifler, constituent une documentation unique sur l'activité de ce groupe à la fois majeur et singulier au sein du courant post punk du début des années quatre-vingt.


Pour en savoir plus :

Lire ou télécharger le texte de présentation en pdf
Consulter le site du festival
Lire ou télécharger le catalogue complet du festival en pdf



Contenu du programme :

The Residents : Third Reich and Roll
16 mm, 1978, États-Unis, 5'
Graeme Whifler : Hello Skinny
16 mm, 1978, États-Unis, 5' - feat. The Residents
Graeme Whifler : Man in the Dark Sedan
16 mm, 1980, États-Unis, 5' - feat. Snakefinger
Graeme Whifler & the Residents : One Minute Movies
16 mm, 1980, États-Unis, 5' - feat. the Residents
Graeme Whifler : Jinx
16 mm, 1981, États-Unis, 4' - feat. Tuxedomoon
Graeme Whifler : Why Are We Here
16 mm, 1981, États-Unis, 3' - feat. MX-80 Sound
Dieter Meier : The Evening's Young
16 mm, 1982, États-Unis, 3' - feat. Yello
Graeme Whifler : Songs For Swinging Larvae
16 mm, 1982, 6' - feat. Renaldo & the Loaf


Les films des Residents/Ralph Records sont distribués en France par Cinédoc/Paris Films Coop.

Le lecteur ci-dessous (source : YouTube) donne un aperçu des huit films proposés par Vidéochroniques. Il contient également la bande-annonce du documentaire consacré à Joy Division et présenté par Olivier Pierre (chargé de la programmation des Journées...).